Maine-et-Loire : une jeune femme va participer aux Jeux mondiaux des transplantés

Falone Pégé
Falone Pégé
Crédit: Falone Pégé

1er janvier 2023 à 6h00 par Hugo Harnois

Originaire de Segré en Maine-et-Loire, Falone Pégé a été atteinte d’une leucémie en 2020. Mais un don de moëlle osseuse lui a sauvé la vie.

C’est ce qu’on appelle le parcours du combattant, ou plutôt de la combattante puisqu’on parle ici d’une jeune femme de 23 ans. Falone Pégé était en troisième année de fac de Sciences à Angers lorsqu’elle est tombée malade. Elle est entrée le 18 mars 2020 à l’hôpital, où on lui a diagnostiqué un cancer de la moëlle osseuse. Après plusieurs traitements et une greffe qui a réussi, la jeune femme a pu rentrer chez elle au mois de septembre, près de six mois plus tard.

 

Sportive dans l'âme

Celle qui faisait déjà beaucoup de sport (basket, natation, course, musculation) avant sa maladie a eu du mal à reprendre une activité physique régulière, et a même mis plus d’un an à reprendre le chemin des terrains de basket. « Le corps me disait d’y aller mollo, il fallait que je reprenne tout doucement », confesse aujourd’hui Falone.

Mais maintenant, plus rien ne l’arrête. En mai dernier, elle a participé aux Jeux nationaux des transplantés, où elle a remporté la médaille d’or à l’épreuve de marche sur trois kilomètres. L’étudiante en BTS prothésiste-orthésiste revient sur les raisons qui l’ont poussée à se lancer dans l’aventure : « l’équipe médicale m’en avait parlé, ça pouvait être sympa, être un moment convivial, sportif, où l’on peut rencontrer des gens assez cools, de mon âge. On parle avec eux de sujet dont on ne peut pas parler avec d’autres personnes. » Et aujourd’hui, la Segréenne voudrait y retourner tous les ans.

 

Découvrir...

Elle a ensuite enchainé les Jeux nationaux avec un petit road trip en solo dans le sud de la France pendant environ un mois et demi : « mon père m’a aidée a emménagé son camion. C’était assez cool, j’ai rencontré plein de gens, c’était une très bonne expérience. »

Prochaine étape : participer aux Jeux mondiaux des transplantés qui se dérouleront en Australie au mois d’avril 2023. Cette fois-ci, Falone participera à la marche sur trois kilomètres, mais aussi à la natation nage libre sur 100 et 200 mètres, et du basket en 3 contre 3. « J’attends des rencontres, dans l’avion ça va être sympa avec 24 heures de vol. Ça va être sportif, et je pense qu’il y aura plus de compétition par rapport aux Jeux nationaux. Si je peux rapporter une médaille, je ne dis pas non, sinon je serai un petit peu déçue, on verra bien. »

 

... et sensibiliser

Mais au-delà de ses ambitions sportives, la jeune femme veut aussi porter un message, et « sensibiliser au don d’organe. Le don de moëlle osseuse, on le fait de son vivant. C’est un Polonais qui m’a fait ce don, on a échangé par lettre, il m’a sauvée la vie. On peut sauver une vie juste en faisant un don de moëlle osseuse, on n’en parle pas assez. »