Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Auto : un malus au poids pour les véhicules les plus lourds

15 octobre 2020 à 11h54 Par Iris Mazzacurati
Les voitures électriques seront exonérées de ce malus.
Crédit photo : Pixabay - Photo d'illustration

Votre véhicule pèse plus que 1,8 tonnes ? Le nouveau malus automobile que le gouvernement souhaite instaurer vous concerne, selon "Les Echos".

Plus lourd, "plus d'énergie consommés, plus de pollution, moins d'espace public disponible". Le gouvernement va instaurer un "malus au poids" sur les véhicules les plus lourds pour lutter contre l'alourdissement du parc et son impact environnemental, a annoncé, jeudi 15 octobre, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. 

Sur Twitter la ministre a déclaré ce matin : "Le malus au poids que nous instaurons est un signal fort et nécessaire pour mieux prendre en compte l'empreinte écologique des véhicules les plus lourds".



Les voitures électriques seront exonérées de ce malus et "des ajustements" seront mis en place pour les familles nombreuses, comme le demandait la Convention citoyenne.

Car cette mesure figurait parmi les propositions de la Convention citoyenne sur le climat et fait l'objet d'un arbitrage de Matignon en faveur de la ministre, a-t-on confié dans son entourage. Selon Les Echos qui ont dévoilé l'information, un amendement gouvernemental au projet de loi de finances va instaurer une taxation pour les véhicules de plus de 1 800 kilos.

Depuis 2010, le poids moyen des voitures diesel a augmenté de 7%, et celui des essences de 14%, soit environ 100 kg par véhicule, explique-t-on dans l'entourage de Barbara Pompili. "Les émissions de CO2 des véhicules ont diminué sans discontinuer entre 2009 et 2016, puis se sont stabilisés entre 2016 et 2019 malgré les évolutions des constructeurs", en raison de ces alourdissements.

Il s'agit donc "d'envoyer un signal fort", avance l'entourage de la ministre, pour qui "c'est une incitation à ne pas surconsommer de très gros modèles très lourds, mais aussi une incitation pour que l'ensemble de la filière prenne davantage en compte l'ensemble de l'empreinte écologique de leurs produits, et pas seulement les émissions".

(Avec AFP)