Cosmétiques : toujours trop de substances "indésirables"

FORUM
La liste d'ingrédients de 150 cosmétiques a été passée au crible. Notamment celle des fonds de teint
Crédit: Pixabay - photo d'illustration

10 décembre 2020 à 15h15 par Iris Mazzacurati

Du gel douche au dentifrice, les fabricants de produits cosmétiques doivent encore faire des efforts pour éviter certaines substances "indésirables" dans leurs formules, estime jeudi 10 décembre, le magazine 60 millions de consommateurs.

Les marques "ont encore des efforts à faire pour substituer des composés indésirables, irritants ou allergisants par d'autres, plus sains", indique 60 millions de consommateurs, qui a analysé près de 160 produits d'hygiène ou de beauté, répartis en 14 catégories, allant du gel douche au dentifrice, en passant par la crème hydratante et le fond de teint.

La revue a "passé au crible" chaque substance présente dans la liste d'ingrédients de ces cosmétiques. Verdict : 50 articles de la sélection sont jugés sûrs et donc "à privilégier".

"Moins d'un tiers de produits" sans substance problématique, "c'est toutefois trop peu !", estime la revue.

A l'inverse, plus d'une trentaine de cosmétiques se trouvent dans la catégorie rouge, "à proscrire", car ils contiennent ce type de substance.

La majorité des articles évalués se retrouvent dans la catégorie "orange", intermédiaire. Elle contient les produits que les consommateurs peuvent utiliser "faute de mieux". Parmi eux, les cosmétiques "qui présentent cinq allergènes ou plus", souvent apportés par le parfum ou parfois par les agents lavants et les conservateurs.

Les gels et crèmes de douche sont majoritairement classés orange et rouge "car ils contiennent beaucoup trop d'allergènes et de tensioactifs irritants et polluants", explique la revue. Dentifrices, baumes à lèvres et crèmes pour le visage sont logés à la même enseigne.

"Mais ce sont les fonds de teint qui remportent la palme des produits problématiques : 7 sur 12 sont rouges !", souligne la revue. Ils contiennent notamment des "substances suspectées de perturber le système hormonal (BHT, filtre UV ethylhexyl méthoxycinnamate, etc)".





(Avec AFP)