Insolite

Des coureurs contraints de se couper les cheveux après une course "colorée" (photos)

14 octobre 2019 à 13h00 Par A.L.
La poudre colorée n'est malheureusement pas complètement partie des cheveux de nombreux participants.
Crédit photo : Capture d'écran Twitter @ColoreCaen

Si 3.200 personnes ont participé à la course à pied "Colore Caen" qui consistait à courir dans des nuages de poussière colorée, certains participants n'ont pas réussi à faire partir la couleur sur leurs cheveux.

Les courses "colorées" où les participants sont arrosés de poudres multicolores ont le vent en poupe ces dernières années. Malheureusement, il arrive parfois que cela ne soit pas aussi ludique que prévu. Le 5 octobre dernier avait lieu la course à pied Colore Caen, sur la Presqu'île du chef-lieu du Calvados. Au total, 3.200 personnes se sont amusées durant cet évènement totalement insolite qui consistait à courir 5 km à travers la ville sur un parcours arrosé de poudre colorée. Un moment convivial qui a pourtant été gâché par un incident. En effet, suite à la course et après de nombreux shampooings, plusieurs participants se sont rendus compte que la couleur ne partait pas de leurs cheveux, obligeant même certains d'entre eux à prendre rendez-vous chez le coiffeur, comme le rapporte France 3 Région Normandie.

"Nous avons cherché depuis lundi, notamment auprès de notre fournisseur des éléments d’explication et de possibles solutions. Nous sommes pleinement conscients du problème mais aujourd’hui encore, nous peinons à comprendre ce qui s’est passé. Notre fournisseur nous certifie que la poudre utilisée cette année est la même que celle utilisée l’année dernière, sans que cela ait produit de tels effets", ont expliqué les organisateurs de l'évènement par le biais d'un post Facebook après plusieurs plaintes reçues. 

Contraints de se décolorer et de se couper les cheveux

Si les pigments utilisés de couleur jaune, bleu, vert ou encore rose sont censés être éphémères, ils ont teinté durablement les chevelures de nombreux coureurs. "Au total dimanche soir, j’ai fait cinq shampoings, en vain. J’ai tenté aussi les masques au lait de coco  mais j’ai compris que ça ne partirait pas", explique Aude, une participante sur Facebook tandis que Tara confie quant à elle avoir dû aller chez le coiffeur pour retirer les couleurs. De son côté, Sanae Maignan, coiffeuse à Caen depuis 2 ans, a expliqué à France 3 Région Normandie, que "les poudres tiennent surtout sur les cheveux clairs, méchés ou décolorés, et les bases poivre et sel". "J’ai reçu hier un monsieur avec des cheveux gris et blancs devenus complètement verts ! La solution pour lui ça a été de faire des gommages du cuir chevelu. D’autres ont dû faire une décoloration pour dire adieu à la couleur toucan", a-t-elle confié.

De son côté, Grégory Brussot, à la tête de la société Ex Aequo communication qui organise la Colore Caen, a déclaré que la poudre utilisée était la même que depuis quatre ans. "Il s’agit de la poudre Holi, une poudre qualitative, assez chère, qui est utilisée dans les plus grandes Colore Run à Paris ou Marseille. Nous sommes un peu démunis et nous n’avons pas vraiment d’autres explications. Depuis quatre ans, nous avons toujours eu des remarques de participants qui n’arrivent pas à faire partir complètement la couleur à J+3 après la course mais cette année il y en a eu beaucoup plus. J’ai demandé plus d’explications au fournisseur car il est certain que nous ne pouvons pas avoir ce genre de problème l’année prochaine". Quoiqu'il en soit, les participants se souviendront longtemps de leur chevelure licorne !