Info locale

L’inquiétude grandit au planning familial du Maine-et-Loire

13 septembre 2019 à 15h57 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : wikipédia

Comme dans beaucoup d’autres structures, il faut se serrer la ceinture au planning familial 49. En cause, une baisse des subventions de l’Etat sur ces dernières années qui a des conséquences sur son fonctionnement.

Les visages sont crispés au planning familial 49 suite à la baisse drastique de la subvention de l’Etat. L’association d’un effectif de cinq salariés est passée de 62 000 euros en 2016 à 36 000 euros cette année, avec une forte baisse de 20 000 euros sur la dernière année. De quoi inquiéter salariés et responsable sur l’équilibre financier de la structure et sur l’avenir des emplois. Le détail avec Clémentine David, l’une des conseillères conjugales et familiales au planning familial 49 :

 

Écouter le podcast

 

Cette baisse drastique des subventions de l’Etat a aussi contraint le personnel à réduire leurs actions comme la prévention dans les établissements scolaires. Ecoutons la directrice du planning familial 49 Sade Abdourahamani :

 

Écouter le podcast

 

Une situation d’autant plus préoccupante que les collectivités territoriales, les autres financeurs qui soutiennent la structure, baissent également leurs aides et ne peuvent pas absorber le manque du financeur principal l’Etat. Chacun peut aider l’association en s’engageant en tant que bénévole. Vous pouvez adhérer sur le site internet en cliquant planning familial 49