Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

On teste les bus électriques à Orléans

09 mai 2017 à 16h05 Par Rédaction

Petite nouveauté dans la métropole orléanaise ce mardi 9 mai. Des bus électriques vont être testés dans la journée sur trois lignes. Ils seront testés pendant cinq années par le service Tao.

Au revoir le diesel et l’essence, bonjour l’électrique. C’est la nouvelle politique du réseau Tao qui met en service ce mardi 9 mai, deux bus électriques propres. Cette mise en service concerne les lignes 1, 2 et 4. Une anticipation de la part du groupe et de la ville sur la nouvelle loi de transition énergique. Elle prévoit en 2020 que 50% des bus renouvelés soit en grande partie, des bus à faibles émissions.

Des bus totalement high-tech

Qu’est-ce qui va changer avec l’arrivée de ses bus électriques ? En terme de capacité, il n’y aura pas vraiment de changement. Ils contiendront toujours le maximum de voyageurs autorisés, soit 87 personnes sur une longueur de 12 mètres.

En revanche, les bus seront plus high-tech, avec la possibilité de pouvoir recharger son téléphone portable grâce à l’installation de ports USB. Le bruit sera quasi absent et il y aura également moins de vibration que dans les bus traditionnels. Il faudra tout de même redoubler de vigilance pour les piétons, puisque les bus ne se feront presque pas entendre lorsqu’ils arriveront aux arrêts de bus.

Une autonomie en réflexion

Qui dit électrique, dit forcément branchement pour recharger les bus. Pour l’instant, l’expérimentation prévoit une autonomie de 200 km dans n’importe quelle condition climatique. Les deux bus loués pour les cinq prochaines années, seront rechargés toute la nuit au dépôt durant 6 heures.

Un prix relativement important

Pour intégrer cette petite révolution au sein de son paysage, la métropole orléanaise a du mettre la main à la poche. Le coût d’un bus électrique est de 440 000 euros. C’est donc presque un million d’euro pour ces deux nouveaux bus électriques. Il faut savoir que chaque jour entre 20 000 et 25 000 voyageurs empruntent les lignes du réseau Tao.