Info locale

Polémique Deliveroo : les livreurs vont rencontrer le big boss à Londres

11 octobre 2019 à 15h19 Par Benoit Hanrot
Les coursiers de Deliveroo se rendent à Londres pour demander un rendez-vous avec la direction
Crédit photo : wikipédia

Le mois dernier, nous avions déjà évoqué le cas de Jérémy Wick, un livreur Deliveroo qui a décidé avec quatre autres collègues de se rendre à Paris pour se plaindre des mesures prises par la startup l’été dernier. Mais devant l’échec des négociations, ils ont décidé de rejoindre la maison-mère dans l’espoir de se faire entendre.

Jérémy Wick est livreur Deliveroo depuis deux ans. Il travaille en moyenne 55 heures par semaine en tant qu’auto-entrepreneur. Le problème, c’est que depuis l’été dernier, l’entreprise a décidé de modifier son système de tarification des partenaires. Une décision qui a mis en péril les coursiers qui doivent désormais travailler plus pour gagner autant qu’avant. Fin septembre, Jérémy Wick et quatre de ses collègues de Bordeaux ont donc décidé de rallier la cité bordelaise à Paris en réalisant un trajet de 1 000 km à travers différentes villes où Deliveroo est implantée. Ils étaient notamment passés par La Rochelle, Poitiers, Le Mans et Orléans. 

Une fois à Paris, ils ont été reçus par l’équipe dirigeante française. Malheureusement, la société a refusé de répondre à leurs doléances. Loin d’être résigné, le groupe a décidé d’aller demander des explications plus haut, à la maison-mère basée à Londres. Ce ne sont plus 5 mais 3 livreurs, représentants de trois syndicats de livreurs en France, qui vont dont se rendre au siège de l’entreprise avec le soutien de l’Independant Workers Union of Great Britain et Jason Moyer-Lee, son secrétaire général dans l’espoir de rencontrer la direction. La pétition en ligne de soutien a recueilli près de 65 000 signatures.