Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

UFC Que Choisir: les 1000 produits nocifs pour notre santé et en vente !

08 juin 2017 à 11h37 Par Rédaction

Hier l'UFC Que Choisir a publié une liste de 1000 produits cosmétiques à éviter. Pire, l'association qualifie même ces produits de « toxiques »

Cette liste répertorie les cosmétiques qui contiennent des substances jugées indésirables, comme les perturbateurs endocriniens, les allergisants ou encore les irritants. ( ils sont classés par catégorie : Soins des cheveux, soins de la peau, maquillage, soins du corps... ) 23 produits contiennent même des substances rigoureusement interdites. La liste est à retrouver sur le site de l’UFC que Choisir, et référencie notamment des produits qu’on pourrait penser naturels, voire bon pour notre organisme et notre peau. On y retrouve par exemple : des produits de la marque «  Petit Olivier », "Yves Rocher", l'Occitane", des marques de luxe comme " Dior" ou "Yves Saint Laurent" des produits anti-poux de la marque Item, le déodorant Natur Protect de Sanex, le dentifrice Global Blancheur de Sanogyl, ou encore la BB crème Peggy Sage…

Prudence pour les personnes fragiles :

L’organisme conseille aux enfants, adolescents et aux femmes enceintes de fuir tous les produits listés. Certains se veulent hypoallergéniques et apaisants et contiennent pourtant des allergènes comme le gel douche intime Intima.

Par ailleurs, un produit très utilisé par les parents pour leurs enfants et à bannir : le Mitosyl. En effet, ce produit utilisé pour soigner l’érythème fessier des nourrissons contient un perturbateur endocrinien très préoccupant, qui pourrait causer de l’eczéma.

Où trouve t-on ces produits cosmétiques :

Tous ces produits sont actuellement vendus dans les grandes surfaces, mais aussi en pharmacie, dans des magasins spécialisés ou encore en officines. L’association pointe même du doigt les commerces qui vendent le plus ces produits mauvais pour la santé comme : Monoprix, carrefour ou encore Tati.

Mesures :

L’association de consommateurs, demande le retrait immédiat de ces produits «  hors la loi ». Les fabricants sont aussi susceptibles de reformuler la composition de leurs produits nocifs, pour pouvoir les remettre sur le marché. L’organisme demande aussi à la Commission Européenne de définir précisément les «  perturbateurs endocriniens », et d’y inclure les éléments qui sont suspectés d’en faire partie.

Qu'est ce qu'un perturbateur endocrinien ? :

Actuellement, les perturbateurs endocriniens sont définis comme une substance qui aurait des effets indésirables sur la santé et qui perturberait notre système hormonal. Cependant certains Etats membres de l’Union Européenne ont refusé cette définition, jugée trop étroite. Un nouveau vote pour définir précisément, les perturbateurs endocriniens, doit avoir lieu prochainement.

 

Lucie CLAUSSIN