Vaccins : une 3e dose de Pfizer contre le variant Delta quasiment majoritaire en France?

FORUM
Une troisième dose du vaccin Comirnaty des laboratoires Pfizer/BioNtech est préconisée par le labora
Crédit: CC0

9 juillet 2021 à 5h42 par Iris Mazzacurati

Vous en reprendrez bien un petit peu ? Le laboratoire Pfizer préconise l'injection d'une troisième dose pour lutter encore plus efficacement contre le variant Delta du Covid-19.

Tandis qu’une partie de la population hésite encore à se faire vacciner, Pfizer/BioNtech préconise une troisième dose de son vaccin pour en augmenter l'efficacité au moment où le très contagieux variant Delta provoque des flambées épidémiques en Asie et en Afrique et fait remonter le nombre de cas en Europe et aux Etats-Unis.

Si les deux premières injections protègent déjà parfaitement contre les formes graves de la maladie, cette troisième injection permettrait de mieux lutter contre les nouveaux variants, notamment le variant Delta, selon le laboratoire pharmaceutique américain.

En France, le variant Delta est en train de supplanter rapidement les autres souches du virus du Covid-19 en France, et représente déjà "pas loin de 50%" des contaminations, a déclaré vendredi 9 juillet le ministre de la Santé, Olivier Véran

"Le variant Delta est 60% plus contagieux que les autres souches virales qui circulaient jusqu'ici", a rappelé le ministre, sur France Inter

C'est la diffusion de ce variant plus contagieux qui a fait repartir à la hausse l'épidémie dans le pays, a souligné Olivier Véran. "Chaque semaine, il y a environ 50% de contaminations de plus que dans la semaine précédente". "Il se passe un phénomène assez proche de ce que l'on a connu l'été dernier : le virus touche essentiellement des personnes jeunes, qui font peu de formes graves mais se contaminent", selon le ministre.

Mais même avec ce variant, "le vaccin reste efficace contre les formes graves", a-t-il poursuivi. "C'est le moment d'aller se faire vacciner", notamment pour tous ceux qui hésitent ou qui voulaient attendre encore avant de passer à l'acte, a encore dit Olivier Véran.



(Avec AFP)