Un trésor de 239 pièces d'or vendu aux enchères fin septembre à Angers

Un Louis d'or de 1641 qui sera mis en vente aux enchères à Angers le 29 septembre prochain.
Un Louis d'or de 1641 qui sera mis en vente aux enchères à Angers le 29 septembre prochain.
Crédit: Ivoire Angers

2 septembre 2021 à 13h20 par Étienne Escuer

Découvert dans le Finistère en 2019, un trésor de 239 pièces d’or sera vendu aux enchères à Angers fin septembre.

239 pièces d'or, frappées sous les règnes de Louis XIII et Louis XIV : cet incroyable trésor a été découvert en 2019 à Plozévet, dans le Finistère. Les pièces ont été retrouvées par trois artisans qui effectuaient des travaux dans un manoir. Elles étaient cachées dans une boîte en métal à l’intérieur d’un mur. « La boîte était encastrée dans le mur, coincée entre les pierres », explique François Mion, le propriétaire des lieux. « Quelques jours plus tard, les artisans ont trouvé au-dessus d'une poutre ce qui devait être une bourse avec un deuxième lot de pièces », poursuit-il.

 

Une pièce estimée à 15.000 euros

 

Au total, 239 pièces d'or, dont des Louis d'or et des doubles Louis d'or, certaines très rares, sont mises au jour. Parmi celles-ci, un double Louis d'or à la mèche longue de 1646, une pièce estimée à elle seule à 15.000 euros. « C'est très rare, il n'y en a quasiment pas sur le marché », confie, Florian D'Oysonville, commissaire-priseur chez Ivoire Angers, qui proposera le trésor aux enchères le 29 septembre prochain. Quelle est l’origine de ce trésor ? Sans doute « le fruit d'une épargne d'un riche commerçant ou d'un exploitant agricole », estime l’expert.

 

Le fruit de la vente, estimé entre 250.000 et 300.000 euros, sera partagé en deux. La moitié de la somme reviendra aux trois artisans qui ont découvert le trésor, l’autre moitié aux propriétaires, selon la loi en vigueur au moment de l’achat du manoir. Depuis, selon une nouvelle loi, le patrimoine archéologique appartient à 100% à l'État.

 

(Avec AFP)

I