A Blois, Olivier Véran annonce 700 millions d’euros pour les hôpitaux et Ehpad du Centre-Val de Loire

Olivier Véran, le ministre de la Santé. Image d'archives.
Olivier Véran, le ministre de la Santé. Image d'archives.
Crédit: Bertrand Guay / AFP

28 octobre 2021 à 16h30 par Étienne Escuer

Le ministre de la Santé Olivier Véran était à Blois ce jeudi 28 octobre. Il est venu présenter les projets soutenus par le Ségur de la Santé en Centre-Val-de-Loire.

Après Jean Castex en Bourgogne, au tour d’Olivier Véran de venir assurer le service après-vente du Ségur de la Santé. Le ministre de la Santé était ce jeudi 28 octobre au centre hospitalier de Blois pour dévoiler le volet régional des 19 milliards d’euros d'investissements promis par le Premier ministre au niveau national. Olivier Véran était accompagné de deux autres ministres : Jacqueline Gourault, en charge de la cohésion des territoires, et Marc Fesneau, de la participation citoyenne, tous les deux originaires du Loir-et-Cher. Brigitte Bourguignon, elle, s’est rendue de son côté dans un Ehpad de Brezolles, en Eure-et-Loir, dans la matinée.

 

En Centre-Val de Loire, ce sont ainsi plus de 700 millions d’euros qui seront investis dans les hôpitaux et les Ehpad. « Depuis le mois de mai, nous travaillons sur des propositions élaborées avec les élus locaux, les conseils départementaux et les établissements », explique Laurent Habert, directeur de l’Agence régionale de santé (ARS). « L’objectif était d’identifier les projets prioritaires. »

 

Dans le détail, 608 millions d’euros d’investissement sont prévus pour « soutenir les projets et transformer l’offre de soin », notamment via des reconstructions ou restructurations d’établissements, ou la restauration des capacités financières ; 55 millions d’euros pour des investissements du quotidien ; et 49,8 millions d’euros pour les Ehpad. Au total, 43 projets sanitaires et 39 projets médico-sociaux ont été retenus. « En moyenne en France, 75% des projets concernent des petits et moyens hôpitaux », précise le cabinet d’Olivier Véran.

 

 

Les principaux projets par départements

 

 

Loiret :

 

Le CHR d’Orléans, flambant neuf, n’a pas de projet de restructuration mais bénéficiera de 93 millions d’euros pour la restauration de ses capacités financières. Les centres hospitaliers de Beaugency et Pithiviers toucheront 1,5 et 4,4 millions, dont une partie servira à la rénovation de leurs Ehpad. Le CH de l’agglomération montargoise a obtenu 6,8 millions d’euros pour la restructuration de ses blocs et ses urgences.

 

 

Loir-et-Cher :

 

90 millions d’euros sont accordés au CH de Blois, pour sa restructuration (modernisation des chambres, du bloc opératoire, rénovation des urgences, création d’un nouveau plateau ambulatoire, etc.). Le CH de Romorantin-Lanthenay va lui bénéficier d’1,7 million d’euros pour la restructuration des consultations externes et la reconstruction des urgences.

 

 

Indre-et-Loire :

 

Le CHU de Tours se voit accorder 100 millions, qui serviront entre autres à l’accélération de regroupement sur site unique du nouvel hôpital. Le CH de Loches touchera quant à lui 9,5 millions d’euros pour augmenter sa capacité en soins de suite et de réadaptation, construire un bâtiment modulaire d’imagerie médical, un hôpital de jour en psychiatrie et un centre de périnatalité. De nouvelles places en Ehpad sont également prévues dans des établissements de Villeloin-Coulangé et Fondettes, pour 1,1 et 1,5 millions d’euros.

 

 

Indre :

 

L’établissement le plus aidé du département est le CH Châteauroux – Le Blanc, avec près de 12 millions d’euros : reconstruction du bloc opératoire, regroupement du bâtiment de soins de suite et de réadaptation et de l’unité de soins de longue durée au Blanc, IRM au Blanc, etc. Le CH La Tour Blanche – Issoudun bénéficiera de 3,7 millions d’euros, celui de La Châtre d’1,5 millions.

 

 

Eure-et-Loir :

 

La reconstruction de l’hôpital de Dreux (1973, l’un des plus vieux de la région) fait partie des plus gros investissements, puisque le montant s’élèves à 101 millions d’euros. De son côté, le CH de Chartres va toucher 15 millions d’euros, pour la modernisation du bloc opératoire, la relocalisation de la pédopsychiatrie sur le site de l’Hôtel-Dieu et la reconstruction du plateau réanimation/USC/urgences pédiatriques. 9,8 millions d’euros sont aussi accordés au CH de Châteauroux pour la restructuration du plateau technique urgences/bloc/pharmacie.

 

 

Cher :

 

Le CH de Bourges sera soutenu à hauteur de près de 17 millions d’euros, pour la restructuration du service de néphrologie et des urgences notamment. 7 millions également pour le CH de Vierzon, pour la rénovation de son bloc opératoire. L’Ehpad Les Résidences de Bellevue, à Bourges, va bénéficier de 3,5 millions d’euros pour la construction d’un nouveau bâtiment.

 

 

17 millions dès 2021 pour les investissements du quotidien

 

A noter que près d’une quarantaine de projets sont encore en cours d’élaboration. Une centaine d’établissements de la région se partagent également 17 millions d’euros dès cette année pour des investissements immédiats pour le travail au quotidien. Les sommes vont de 25.000 euros pour les plus petits à 2,9 millions pour le CHU de Tours.

 

En parallèle, 58.000 professionnels de santé ont obtenu des revalorisations salariales en Centre-Val de Loire, et 5.500 étudiants et internes.