Bygmalion : le maire de Saint-Cyr-sur-Loire condamné à un an de prison

Philippe Briand, le maire de Saint-Cyr-sur-Loire.
Philippe Briand, le maire de Saint-Cyr-sur-Loire.
Crédit: Guillaume Souvant - AFP

30 septembre 2021 à 12h15 par Guillaume Pivert

Philippe Briand et Nicolas Sarkozy figuraient parmi les prévenus. L’ancien chef de l’Etat a écopé d’un an de prison ferme pour le financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012.

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu son verdict ce matin dans l’affaire Bygmalion. Quatorze personnes comparaissaient pour leur implication dans un système de fausses factures. L’enquête a révélé que plus de 42 millions d’euros avaient dépensé pendant la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, alors que la loi n’autorise pas plus de 22,5 millions d’euros.

 

Parmi les prévenus, Nicolas Sarkozy. L’ancien chef de l’Etat a été condamné à un an de prison ferme, reconnu coupable de financement illégal. Une peine qui sera aménagée sous le régime de la surveillance électronique. Il a annoncé faire appel de la décision.

 

Le maire de Saint-Cyr-sur-Loire, Philippe Briand a lui été condamné à deux ans de prison dont un avec sursis pour escroquerie. En tant que trésorier de la campagne, il écope également d’une peine d’inéligibilité de trois ans assortie d'un sursis. Il pourrait quitter ses fonctions de mairie et d’élu de la Métropole de Tours, indique La Nouvelle République.

 

Avec AFP

 

 

I