Des tags "#FFI" découverts dans des communes de la Vienne et des Deux-Sèvres

Les gendarmes mènent l'enquête dans quatre communes du Poitou.
Les gendarmes mènent l'enquête dans quatre communes du Poitou.
Crédit: Rédaction / Etienne Escuer - Photo d'illustration

11 octobre 2021 à 10h48 par Théo Palud

Dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 octobre, des tags faisant référence à la Résistance ont été inscrits sur les murs de différents bâtiments de trois communes viennoises et d’une autre dans les Deux-Sèvres. Plusieurs élus ont porté plainte.

"#FFI". Voilà ce qu’ont pu lire les élus de quatre communes du Poitou sur les murs de plusieurs bâtiments samedi matin au réveil. Des inscriptions sauvages qui ont été relevées à Rouillé, Coulombiers et Lusignan dans la Vienne et Pamproux dans les Deux-Sèvres, rapporte la Nouvelle République.

Les murs d'écoles, d’une salle des fêtes, d’une église ou encore ceux de mairies ont été tagués à la bombe de peinture, avec le sigle FFI (Forces Françaises de l'Intérieur) symbole de la Résistance lors de la Seconde Guerre Mondiale. Une action peu compréhensible pour la plupart des maires dont les communes ont été dégradées. "Pour moi ces inscriptions voudraient signifier que nous vivons dans un état totalitaire", a suggéré le maire de Lusignan Jean-Louis Ledeux au quotidien régional.

La gendarmerie a ouvert une enquête, des plaintes ont été, ou vont être déposées par les édiles de ces quatre communes.

I