Musique

Amel Bent répond aux attaques grossophobes

06 mai 2019 à 23h00 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Amel Bent

En avril dernier, Amel Bent a été victime de grossophobie sur Instagram. Aujourd’hui, la star de 33 ans réplique et recadre les internautes.

Dans Ma Philosophie sorti en 2004, Amel Bent chantait : « Je n’ai qu’une philosophie, être acceptée comme je suis ». Quinze ans après, son discours reste inchangé. Et ce, malgré les attaques grossophobes dont elle a été victime au début du mois d’avril, après la publication d’une photo d’elle vêtue d’une robe en maille blanche ajustée à la taille avec une ceinture dorée. Ne tolérant pas de tels propos, elle avait finalement décidé de désactiver les commentaires avant de dénoncer l’attitude des internautes responsables dans sa Story Instagram. Aujourd’hui, auprès de nos confrères Télé Star, la chanteuse de 33 ans revient à nouveau sur cet incident.

« Le yo-yo, c’est l’histoire de ma vie. Surtout avec les grossesses. Déjà, ça me regarde, d’autant plus que je suis chanteuse, pas mannequin. Je me demande juste si ce sont les mêmes personnes qui me reprochaient d’être trop maigre… Là, tu prends 5 kilos, tu te fais tacler ! Et je ne dénonce même pas pour moi », réplique-t-elle. Et pour cause, la coach de The Voice Kids assume totalement son corps : « J’ai presque 34 ans, un mari magnifique et deux enfants merveilleux donc je n’ai plus ce manque de confiance vis-à-vis de mon physique. J’ai réglé ces questions, car je suis mariée et que je me sens aimée telle que je suis ». Cependant, Amel Bent souhaite que le body shaming et la grossophobie cessent, et notamment sur la toile. « Je pense à ces femmes qui sont taclées sur leur physique sur les réseaux. STOP ! », conclut-elle. Espérons que le message passe ! 

Après une longue absence, Amel Bent s’apprête à dévoiler un nouvel album intitulé Demain (17 mai). Un sixième opus dans lequel la star se confie comme jamais et dans lequel figure déjà les tubes Demain, Rien en duo avec Alonzo ou encore Dis-moi qui tu es.