Projet d’attentat d’un groupe néonazi : un habitant de Charente-Maritime placé en garde à vue

Cinq personnes ont été placées en garde à vue.
Cinq personnes ont été placées en garde à vue.
Crédit: Rédaction

24 septembre 2021 à 9h33 par Étienne Escuer

Cinq personnes liées à la mouvance néonazie ont été placées en garde à vue mardi 21 septembre, soupçonnées d’avoir voulu préparer un attentat.

Suspectées d'avoir voulu préparer une action violente, cinq personnes liées au groupuscule néonazi « Honneur et nation » ont été placées mardi en garde à vue. Parmi les individus, âgés de 23 à 58 ans, l’un a été interpellé en Charente-Maritime. Les autres l’ont été dans la Nièvre, dans les Hauts-de-Seine ou étaient déjà incarcérées dans le cadre de l'enquête sur l'enlèvement en avril de la petite Mia.

 

Selon une source proche du dossier, il s'agit de personnes appartenant à l'entourage des personnes déjà mises en examen dans cette enquête. Ces dernières sont soupçonnées d'avoir voulu préparer une action violente, potentiellement contre une loge maçonnique. Le projet ne semblait toutefois pas imminent. Certaines de ces personnes étaient en contact avec Rémy Daillet. Cette figure du mouvement complotiste français qui résidait en Malaisie a été mis en examen notamment pour complicité d'enlèvement d'un mineur en bande organisée dans l’affaire Mia.

 

(Avec AFP)

I