Surgères : il menace un couple dans un bois, son interpellation débouche sur des saisies d’armes et de drogue

Les militaires ont perquisitionné plusieurs armes dont un fusil M16, trois carabines et un revolver.
Les militaires ont perquisitionné plusieurs armes dont un fusil M16, trois carabines et un revolver.
Crédit: Facebook - Gendarmerie de la Charente-Maritime

22 septembre 2021 à 9h53 par Théo Palud

Les faits remontent au 10 septembre dernier à Surgères près de Rochefort en Charente-Maritime. Un individu a été interpellé après avoir menacé avec une arme un couple dans un bois de la commune. Suite à cela, un arsenal et de la drogue dont de la cocaïne ont été retrouvés lors d’une perquisition.

C’est la gendarmerie de la Charente-Maritime qui révèle ce mercredi cette affaire. Vendredi 10 septembre dernier peu avant minuit à Surgères, un couple profite d’un moment à deux à bord de leur voiture dans un bois. Mais leur instant d’intimité est interrompu par l’arrivée d’un individu armé, qui les menace avec un fusil. Il tire même en leur direction. Paniqué, le couple quitte les lieux en catastrophe.

Le lendemain, les gendarmes de Surgères appuyés d’une équipe cynophile et du PSIG de Rochefort se rendent sur les lieux, où plusieurs caravanes sont installées. Ils interpellent l’individu qui avait mis en joue le couple la veille et le placent en garde à vue. Ce dernier reconnait dans la foulée les faits qui lui sont reprochés.

Armes, cocaïne et cannabis perquisitionnés

Pourquoi de telles menaces ? Sûrement pour éviter que les intrus ne s’approchent trop du site où se trouvent de nombreuses armes ainsi que de la drogue… Au total, un fusil d’assaut M16, un pistolet à plomb, un revolver, trois carabines et une arme destinée au airsoft ont été perquisitionnés par les militaires.

À cela s’ajoute des produits stupéfiants dont 1,25 grammes de cocaïne, 129 grammes d’herbe de cannabis et 13 pieds de cannabis. Mais aussi du matériel destiné à la culture de cannabis et à la consommation de cocaïne. Le mis en cause sera jugé prochainement.

 

I