Un féminicide devant la cour d’assises des Deux-Sèvres

Le prévenu encourt la réclusion criminelle à perpétuité.
Le prévenu encourt la réclusion criminelle à perpétuité.
Crédit: Pixabay

13 septembre 2021 à 14h19 par Guillaume Pivert

Un septuagénaire est jugé pour avoir tué et enterré son épouse après une dispute.

Le procès s’est ouvert ce lundi devant les assises à Niort. Un Chauraisien comparaît pour avoir assassiné son épouse.

 

En novembre 2017 il avait d’abord signalé sa disparition aux gendarmes. Sa femme était dépressive, leur avait-il déclaré. Comme le rapporte la Nouvelle République, les enquêteurs finiront par avoir des doutes. Par le passé, la disparue avait déjà subi des violences conjugales. Autre élément intriguant ; le mari avait loué quelques jours avant de signaler la disparition une minipelle.

 

Enfin début décembre, il avouait avoir tué son épouse au cours d’une dispute et caché son corps dans le jardin. La victime a été frappée à de nombreuses reprises et étranglée.

 

Le septuagénaire encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

I